lundi 3 décembre 2012

Pho gà (bouillon pho comme au Vietnam)


J'avais, une ou deux fois déjà, tenté un bouillon pho maison dont le résultat avait été quelconque, voire insipide.  Puis, je suis tombée, par hasard (comme c'est souvent le cas, sur le net), sur ce joli blogue, Cuisine du Viet Nam* , tout ce qu'il y a de plus authentique.  J'ai suivi à la lettre la recette de bouillon pho et je n'ai pas été déçue.  L'équilibre des saveurs est parfait et ce bouillon n'a rien à envier à ceux que l'on nous sert dans les meilleurs restos vietnamiens. 
* Je viens de découvrir que ce blogue, qui n'avait pas été mis à jour depuis plus d'un an, a été remplacé par un autre, Le canard du Mékong .  Ce blogue regorge de recettes toutes plus alléchantes les unes que les autres, vous n'aurez que l'embarras du choix.


J'ai réduit la recette de moitié en utilisant quatre hauts de cuisses de poulet assez dodus.  J'ai obtenu deux portions très généreuses (ou trois portions raisonnables).  Avec la recette originale, que je vous présente ci-dessous, vous pourrez servir de quatre à six personnes.

- 1 gros oignon
- 1 morceau de gingembre( taille d'un gros pouce )
- 1 poulet de 1,5 kg (entier ou en pièces)
- 4 litres d'eau
- 2 cuillères à soupe de graines de coriandre
- 1 bâton de cannelle
- 2-3 badianes
- 1 cuillère à soupe de sel
- 1 cuillère à soupe de sucre
- 3 cuillères à soupe de sauce de poisson
- 400 g de nouilles de riz ( banh pho )
- Herbes aromatiques : basilic thai, coriandre longue ngo ngai
- 100 g de haricots germés (je n'en ai pas mis, je n'en avais pas)
- 4, 5 tiges de ciboule thaie (ou oignons verts)
- Citron vert + piment frais
- Sauce sriracha ou sauce hoisin pour garnir

Peler et couper l'oignon en quatre.

Peler et couper le gingembre en deux-trois morceaux.

Dans une poêle, à sec, faire revenir l'oignon et le gingembre jusqu'à ce qu'ils aient noirci sur plus de la moitié de leur surface.  Ajouter alors les graines de coriandre, la cannelle et les badianes et torréfier deux minutes.  Transférer dans une grande marmite.

Dans la même poêle, ajouter un trait d'huile végétale et faire revenir le poulet sur toutes ses faces.  Transférer dans la même marmite que le mélange précédent.

Ajouter 4 litres d'eau chaude, le sel, le sucre et la sauce de poisson et amener à ébullition.  Baisser ensuite à feu moyen-doux et laisser mijoter, à découvert, au moins une heure, en tournant le poulet une fois (si vous l'utilisez entier).

Sortir le poulet du bouillon et en détailler la chair.  Réserver au chaud.

Filtrer le bouillon et le remettre dans la marmite.  Goûter et rectifier l'assaisonnement.

Dans un grand récipient, faire tremper les nouilles de riz dans l'eau chaude pendant une vingtaine de minutes (goûter pour vérifier leur tendreté).  Lorsqu'elles sont al dente, égoutter et réserver.

Pendant ce temps, laver les échalotes (oignons verts), les détailler, laver la coriandre et l'assécher.

Lorsque vous êtes prêt à servir la soupe, réchauffer le bouillon à feu vif, prélever une portion de nouilles pour chaque bol, les mettre dans un grand tamis et les tremper une minute dans le bouillon chaud avant de les transférer dans le bol.  Répéter l'opération pour chaque bol.

Dresser vos bols en y mettant d'abord les nouilles, puis le poulet et les haricots germés.  Arroser de bouillon brûlant et parsemer d'oignons verts, de coriandre (et de basilic thaï, si vous en avez). 

Pour une saveur rehaussée, arroser d'un trait de citron vert, d'un peu de sauce sriracha ou de sauce hoisin.

Vous avez essayé cette recette?  Faites-moi part de votre appréciation!









17 commentaires:

  1. Te dire comme j'adore ce type de bouillon. Je suis toujours réticent en voyant le type d'épices utilisées mais au final, quel résultat!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. En effet, j'ai beaucoup aimé le résultat. La prochaine fois, j'aimerais essayer au boeuf. T'en as déjà fait?

      Effacer
    2. Jamais à la maison, mais je le note dès maintenant !

      Effacer
    3. Un délice absolu, merci beaucoup :)

      Effacer
    4. Merci pour ton commentaire, Mathieu. Je fais si souvent cette soupe que j'en connais la recette par coeur. Chez nous, on l'adore!

      Effacer
  2. ça c'est très rigolo moi aussi j'ai fait cette recette issue du même blog!!! c'etait très bon. je te joins le lien par curiosité ;
    http://sweetkwisine.blogspot.com/2012/11/le-pho-ga-ou-la-soupe-vietnamienne-au.html

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Comme quoi on a les mêmes goûts!;-) C'est vrai que c'est très bon, j'ai déjà hâte d'en refaire. Très belle photo que tu as prise.

      Effacer
  3. L'envie de goûter un plat passe toujours par le visuel et ta photo est magnifique...
    Du coup, j'ai bien envie d'essayer mais absolument pas le temps pour le moment alors je le garde en tête pour me donner bonne conscience après les fêtes !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Essaie-la, elle en vaut vraiment la peine! Merci pour ta visite.:-))

      Effacer
  4. salut Barbara :)

    c est quoi du badiane? ta soupe a l air delicieuse!

    Helene

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. De l'anis étoilé (que tu peux apercevoir sur la photo). Ciao!;-)

      Effacer
    2. lorsque j'ai sillonné le Vietnam pendant 3 semaines, j'ai essayé cette soupe que j'adore mais j'ai ramené un livre de cuisine écrit par Paulette DO Van et je n'ai pas la même recette. Il y a des ingrédients dans votre recette que el'on ne trouve pas en Europe. Yetty

      Effacer
    3. Bonjour Yetty, quels sont ces ingrédients que vous ne trouvez pas? Normalement, les ingrédients de cette soupe se trouvent facilement dans les épiceries asiatiques. Merci de votre visite.:-)

      Effacer
  5. Bonjour, je vais tester la recette. Je voulais la préparer aujourd'hui pour demain. D'après vous est ce que je peux laisser tremper le poulet dans le bouillon toute la nuit et le réchauffer le lendemain?
    Merci!!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, sans problème. J'espère que vous aimerez.:-)

      Effacer
  6. Bonsoir,
    dans les herbes à parsemer dans son bol vous pouvez aussi rajouter du tito et bien que cette herbe ne soit pas Vietnamienne de l' Aneth.

    @micalement

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Jean, je ne connaissais pas cette herbe (aussi appelée tia to ou tiet to, selon mes recherches). Je jetterai un coup d'oeil lors de ma prochaine visite chez l'épicier asiatique.

      Effacer